Niket Pathak

All's well that ends well
  • Description

    “You do not need to be smart nor gifted to be successful… and one may ask: what do we need then? It is one word… one word that makes the whole difference; one word that you are the only person who can give to yourself, nobody else and it is EFFORT, whatever you are not good at, with the right amount of EFFORT you eventually become good at it”. Abdeldjalil Bouzenoun is a sponsored doctoral researcher by the Algerian Government, an associate lecturer, a student mentor, and a volunteer interpreter based in the school of Education at the University of The West of Scotland, United Kingdom. He completed both his BSc and MA degrees (TEFL) in 2012 and 2014 respectively from Jijel University. Abdeldjalil participated in many international conferences, workshops, and trainings. He also gained the People’s Choice Award at the final of the 3 Minute Thesis Competition in 2016 and 2018, and successfully completed an international teacher training “Film and Video in English Language Teaching” in Spain, 2017. Abdeldjalil recently published a paper on “The Constraints that Influence the Application of Films in EFL Classrooms in Algeria” in the Journal of Second Language Teaching & Research. His research interests lie in the area of TEFL, Teaching Methods and Approaches, and Film and Video in English Language Teaching. www.wikistage.org

Niket Pathak

Quel futur pour la musique?
  • Description

    Jules Hotrique présente dans ce Talk son invention, le dualo, instrument de musique du futur, qui rassemble plusieurs instruments existants en un, qui est très pratique, et permet un gain de temps inconditionnel pour les musiciens et autres amoureux de la musique.

    « En 2030, on écoute de la musique, mais on la voit aussi. »

    « En 2030, on a donc un orchestre dans son sac à dos. »

    « Si vous voulez apprendre à jouer de ça, il suffit juste de suivre les lumières. »

     

Niket Pathak

Quelles sont les futures innovations qu'on peut trouver dans l'Arctique et l'Antarctique?
  • Description

    "Donc du coup l’Arctique est en train de devenir un territoire de développement économique. Donc là ce que vous voyez sur cette carte ici, c’est, les routes maritimes qui se développent, ce sont les industries minières et les projets pétroliers gaziers qui se développent. Donc, ça, vous voyez, il y en a un petit peu partout à travers l’Arctique.(...)Ensuite il y a l’Antarctique, lui ne fond pas pas comme l’Arctique. Il n’est pas du tout homogène, et en ce qui le concerne on est sur une time frame de développement qui est un peu plus lointaine : après 2030, après 2035.(...)Donc les innovations en Arctique et en Antarctique. (...) L’agriculture en Arctique. On voit l’Islande, le Groenland, voire la Yakoutie, coté Russe, comme les futurs greniers du monde. (...) Aujourd’hui si vous allez Groenland ou en Islande vous avez une capcité de développement électrique assez importante pour une carbon footprint qui est très limitée et à bas coût. Vous pouvez alors tout à fait développer de l'agriculture sous serres en masse. Après vous avez les datas center. Les data centers en Arctique, ce qu’il faut bien comprendre c’est que de part sa position géostratégique, l’Arctique connecte tous les continents et connecte en gros la majeure partie des utilisateurs internet aujourd’hui. C’est la raison pour laquelle les GAFA (Google, Amazon, Facebook et Apple) souhaitent développer des data centers de très grande envergure en Arctique. (...) La première raison c’est qu’aujourd’hui, le secteur des datas centers émet autant de Co2 que le secteur du transport aérien, soit 2% des émissionns mondiales de carbone, de Co2. (...) L’Arctique, l’Antarctique, là aussi, ça c’est quelque chose d’assez immédiat en Antarctique, ce sont les gateways vers l’Espace. Des gateways à la fois civils : pour le GPS, pour les futurs systèmes européens comme Galiléo, Chinois comme Baidu, ou Russe comme GLONASS. Mais aussi les systèmes purement militaires donc qui partent de ces nouvelles constellations qui émergent en Arctique et en Antarctique mais pour avoir des application plutôt militaires.
    Ensuite il y a des concepts complètement nouveaux, complètement, on va dire farfelus en 2015 mais qui en 2030 ou 2035 pourront tout à fait voir le jour et c’est notamment le projet de Arctic Floating City qui a été developpé au Canada. C’est un projet d’îles flottantes. Donc en gros, quand l’océan est gelé, la ville flottante est sur la glace et puis une fois que ça fond, par définition, durant l’été, la ville flottante reste là où elle est ou les constellations de villes flottantes comme celle-ci restent là où elles sont mais flottent sur l’eau et non plus sur la glace. Il y a eu un projet similaire français fait par de jeunes architectes français qui s’est développé un peu dans le même genre et qui va un petit peu plus loin en faisant du bâtiment flottant une ville complètement indépendante mais aussi une serre géante pour développer l’agriculture à partir de nouvelles ressources notamment les icebergs. (...) Alors c’est de l’hydrogène de réseau : donc l’hydrogène à l’échelle d’une ville, à l’échelle d’un pays mais de pôles de stockage d’énergie notamment. Mais vous avez aussi de l’hydrogène d’application : des navires à hydrogène, des voitures à hydrogène, des bus à hydrogène, etc, etc. Vous aviez la bioprospection ou le biohacking, et évidemment aujourd’hui en Arctique et en Antarctique il y a encore plein d’espèces qui sont encore à découvrir. Des microbactéries qui viennent d’être découvertes il y a moins d’un an dans le lac Vostok, a 4000km sous la glace en Antarctique. Vous pouvez trouver de nouveaux animaux, de nouveaux microbes, ce que vous voulez, permettre de voir leurs ADN et de développer des innovations à partir de ça.
    Ensuite il y a le tourisme, le tourisme de luxe, ça n’a rien de nouveau grosso modo. Ce qui est nouveau c’est ça : c’est un projet de hall de conférence et d’hôtels de luxe qui a été développé par un étudiant autrichien du cabinet Zaha Hadid, célèbre architecte irakienne mondialement reconnue. (...) Et enfin, c’est un peu plus bizarre, c’est les icebergs… alors j’ai rapidement parlé des icebergs tout à l’heure mais là c’est un projet saoudien développé entre 2008 et 2011 et notamment soutenu technologiquement par Dassault système en France. (...)

     

Niket Pathak

WikiStage - Thinkers and Artists in Paris, March 30
  • Description

    WikiStage is about curiosity. It is a collaborative non-profit project of people around the world who think it is important to never stop learning and to stay curious.

Niket Pathak

La première conférence WikiStage Dauphine
  • Description

    WikiStage is about curiosity. It is a collaborative non-profit project of people around the world who think it is important to never stop learning and to stay curious.

Niket Pathak

WikiStage in 30 seconds
  • Description

    WikiStage is about curiosity. It is a collaborative non-profit project of people around the world who think it is important to never stop learning and to stay curious.

Niket Pathak

WikiStage Events in Paris and beyond - Be part of it!
  • Description

    WikiStage is about curiosity. It is a collaborative non-profit project of people around the world who think it is important to never stop learning and to stay curious.

Niket Pathak

Experience WikiStage on December 8, 2013 in Paris!
  • Description

    WikiStage is about curiosity. It is a collaborative non-profit project of people around the world who think it is important to never stop learning and to stay curious.

Niket Pathak

Your own WikiStage Event? Get on stage!
  • Description

    WikiStage is about curiosity. It is a collaborative non-profit project of people around the world who think it is important to never stop learning and to stay curious.

Niket Pathak

Meet the team! - Behind the scenes of WikiStage ESCP Europe
  • Description

    WikiStage is about curiosity. It is a collaborative non-profit project of people around the world who think it is important to never stop learning and to stay curious.

Search